Adhérer

Devenez membre
et acceder aux ateliers, cours, activités, tarifs préférentiels, ...
En savoir plus

Inscrivez-vous pour rester informé de toute l'actualité de votre centre communautaire.

Accueil Accueil / Cinéma / Concert / Documentaire : « black Israël » / concert : Jerry Julian Ledj Léo


Documentaire : « black Israël » / concert : Jerry Julian Ledj Léo


« Black Israël ». Auteur-réalisateur : Maurice Dorès / Production, diffusion Les Films Esdés

 

Tourné aux Etats-Unis, en Israël et en France, ce documentaire nous fait découvrir l’incroyable diversités des relations entre le monde noir et le monde juif au travers de quelques itinéraires personnels.

Ce film propose des rencontres avec des Africains et des noirs américains qui vivent au sein du monde juif.
Ils sont juifs par leur origine ou par conversion.
D’autres sont venus d’Israël pour travailler ou étudier.
A Dimona, une ville dans le désert du Néguev, deux ou trois mille noirs américains vivent sous la loi de leur leader et messie, Ben Ami. Ils se nomment : les «Hébreux israélites » et pratiquent des coutumes hébraïques.
Aux Etats-Unis, des milliers de juifs noirs forment des groupes distincts.
D’autres ont rejoint des communautés juives traditionnelles. Ces hommes et ces femmes affirment leur identité juive sans oublier leurs origines et leur culture.
Chacun a sa façon d’exprimer une judéité noire qui trouve sa place dans la diversité du judaïsme.

Maurice Dorès est ethnologue, ancien directeur de recherches à l’université Paris VII, directeur de la revue Aleph Beth.
Chercheur et cinéaste, il a vécu plusieurs années en République Centrafricaine et au Sénégal.
Ensuite il a enseigné au département de psychologie de l’université Paris V puis au département d’ethnologie de l’université de Paris VII.Il a réalisé plusieurs films et documentaires dont : « Black Israël ».
En 1981, il a créé la société de production les films Esdés

 

Jerry Julian est un musicien original, expérimenté ayant beaucoup voyagé en poursuivant sa passion.
En immersion dans la musique dès sa naissance sur l’île de la Dominique aux Antilles, quand il arrive en France afin de poursuivre des études d’art, il rencontre d’autres artistes et musiciens, pour ensuite former son propre groupe : Natural Gift.
Le groupe est vite devenu la référence principale des formations de reggae du Sud de la France, connu pour ses membres charismatiques et son unique fusion anglophone, mélangeant reggae, soul et jazz.
Basé à Marseille, Jerry Julian a toujours été très actif sur la scène reggae.
Il a organisé le Festival Marseille Reggae Pulsations et hommage à Bob Marley. Il a également joué sur l’album Marseille Reggae Allstars signé avec Universal en 2002.
En 2004, Jerry Julian quitte la France pour l’Amérique Latine où il tourne avec ses deux groupes , Panama Red et Dub Proyecto au Panama, Costa Rica, Colombie…
C’est au Népal où il reste deux ans, qu’il commence à travailler sur son album solo.
Son groupe : « Power of Joy » a connu un grand succès à Katmandou.
Après avoir joué aux côtés de grands noms jamaïcains tels que Capleton, Culture Third, Toots and the Maytals, Israël Vibrations aux Amériques et en Europe, il atterrit en Tanzanie en Afrique de l’Est.
Il se retrouve sur le continent de ses ancêtres et y restera quatre ans.

Jerry Julian a eu la chance de pouvoir participer à des projets humanitaires lors de ses longs séjours dans des pays lointains. Ila notamment joué avec ses musiciens pour les réfugiés Bhoutanais du Népal ainsi que dans les camps de réfugiés congolais en Tanzanie pour promouvoir l’assistance des Nations Unis et de la Commission Européenne.
En 2017, sort son nouveau single : « Welcome home to Africa ».
Cette chanson est une ode à son arrivée en Afrique et un hommage à ses ancêtres.

Ledj Léo est auteur, compositeur, interprète et voyageur né.

D’origine bretonne, basque espagnole, tzigane et provençale, ce mélomane considère la musique comme un vecteur d’échanges, de rencontres et de partages.
Son premier projet réalisé entre Addis Abeba et Paris, sort en 2009 en Ethiopie et en 2013 via les plateformes digitales.
Titré : « The love’s journey » a été mixé et masterisé à Paris. Un travail de fusion entre du reggae acoustique modern, de la Pop et de la musique traditionnelle éthiopienne.
On y retrouve des stars du reggae jamaïcain comme Luciano, des artistes africains tels Baco ou Bholoja ainsi que de jeunes talents de la scène underground éthiopienne, entre soul reggae et instruments traditionnels éthiopiens en anglais et en amharique (langue éthiopienne).

Laissez vous surprendre…

 

 

 

 

 

 

 


Partager

Facebook Twitter


Jeudi
22 mars 2018
19h