Adhérer

Devenez membre
et acceder aux ateliers, cours, activités, tarifs préférentiels, ...
En savoir plus

Inscrivez-vous pour rester informé de toute l'actualité de votre centre communautaire.

Accueil Accueil / Ex-Expositions / Exposition VOYAGEURS A JERUSALEM


Exposition VOYAGEURS A JERUSALEM


Nous vous présentons ici des témoignages de voyageurs visitant Jérusalem.

Les voyageurs sélectionnés de l’antiquité à l’époque moderne sont des visiteurs de chacune des croyances de notre collectif. Souvent, les voyageurs qui ont visité la région au Moyen âge et plus tard étaient des pèlerins qui se sont généralement contentés d’une visite rapide, sans s’attarder. Ces récits ont souvent fait l’objet d’un récit ce qui nous a permis de les retrouver.

A partir de la fin du 18e siècle, les récits proviennent de ce qu’il est convenu d’appeler la “littérature de voyage”, rapportée par des voyageurs européens venus visiter la région et l’Orient d’une manière plus générale. Un bon nombre de ces voyageurs visiteurs de Jérusalem et de la Palestine sont des scientifiques ou des écrivains européens qui ont des objectifs précis.

Toutes ces sources sont intéressantes à plusieurs titres, non seulement qualitatif, mais aussi quantitatif.

Un professeur allemand, Rohricht, a établi la bibliographie des écrits de tous les voyageurs européens ayant visité la terre sainte de l’an 333 jusqu’en 1878. Sa liste comporte trois mille cinq cents références.

Il est intéressant de noter que jusqu’au début du dix-neuvième siècle (1800), la liste ne comporte pas plus de mille cinq cents livres, c’est-à-dire que jusqu’au début du dix-neuvième siècle, paraît en moyenne un livre par an écrit par un voyageur européen, concernant la Palestine. En revanche, de 1800 à 1878, la liste de Rohricht comporte deux mille noms de voyageurs et de visiteurs ayant accompli le voyage et écrit un livre.

 “De quelque bout qu’on la prenne, Jérusalem est plurielle. Elle a d’abord une mémoire politique et symbolique qui aura été intensément nourrie par les trois croyances monothéistes.Elle a ensuite suscité dans de multiples langues le témoignage des gens qu’ils soient prophètes, poètes, mystiques, théologiens, interprètes, pèlerins, chroniqueurs, voyageurs, géographes, historiens, archéologues, philosophes, anthropologues, dramaturges, romanciers, antiques ou modernes, païens ou fidèles, croyants ou agnostiques. Elle est enfin à la fois très ancienne et tout à fait actuelle.… Jérusalem a été détruite dix-sept fois. Elle appartient à ce genre de villes qui, dans leur histoire, changent radicalement d’horizons symboliques. Jérusalem a, en effet, changé huit fois de cultures. Et elle est encore là, debout avec sa pluralité, reconnue ou déniée”.
Abdelwahab Meddeb, préface du livre “multiple Jerusalem” éditions Dédale/Maisonneuve et Larose.


Partager

Facebook Twitter


Paru le :
Vendredi
11 juillet 2014